Le Fort

 

Maître du Donjon

Posté le: Ven Juin 25, 2004 5:03 pm    Sujet du message: Le Fort

Areyna et Schlagvuk se trouvèrent dans un long couloir de pierre grise éclairé par des torches fixées aux murs. Le mur droit était percé d'une demi-douzaine de portes de cellules constituées de lourds barreaux d'acier. Toutes semblaient être inoccupées, et le seul mobilier était une planche de bois fixée au mur, sur laquelle une couverture grise était pliée. Au fond du couloir, un escalier en pierre, encastré dans le mur, montait au premier étage.
A gauche, trois portes en métal noir ouvraient sur d'autres pièces, et seule la première porte était entrouverte. Un filet de lumière jaillissait de l'ouverture, et une conversation animée semblait avoir lieu dans la pièce. Une voix de femme au ton grave se mêlait à une voix masculine, mais les mots qu'ils échangeaient étaient incompréhensibles.

Areyna

Posté le: Ven Juin 25, 2004 9:09 pm

Areyna jeta un œil en direction de Schlagvuk puis elle haussa les épaules et dit :
- Je suppose que c’est Oriane cette voix de femme…
Elle se dirigea vers la porte et frappa trois coups pour signaler sa présence et attendit qu’on lui dise d’entrer.

Schlagvuk

Posté le: Ven Juin 25, 2004 11:02 pm

Schlagvuk sourit intérieurement. Il se disait :
"Ah, cette jeune fille pleine d'entrain. Elle sera bientôt un peu moins confiante je pense. Il ne faut pas se risquer à la première porte venue, car on entend une voix qui est une voix d'un même sexe que la personne qu'on cherche... Enfin, suivons-la tout de même..."

Maître du Donjon

Posté le: Sam Juin 26, 2004 9:48 pm

Les voix s'interrompirent, puis les deux compagnons entendirent des chausses de fer battre le sol de pierre. La porte s'ouvrit sur une jeune femme au visage fin et aux longs cheveux dorés, vêtue d'une cuirasse aux reflets vermillon. Elle semblait préoccupée, et la trace d'une ride plissait encore son front. Ses yeux bleu ciel s'arrêtèrent sur les étrangers, les détaillant rapidement. Puis elle les salua en souriant légèrement et sa voix grave résonna dans le couloir de pierre grise :
"Je ne crois pas vous connaître... Quel tournant de la blanche Route vous amène ici ?"

Schlagvuk

Posté le: Sam Juin 26, 2004 9:53 pm

Schlagvuk se râcla la voix, puis commença :
"Hum... Je suppose que vous êtes Dame Oriane ? Nous sommes en quelque sorte le produit efficace contre les insectes..."

Areyna

Posté le: Sam Juin 26, 2004 10:08 pm

Areyna toussota tout en jetant discrètement un regard de reproche à Schlagvuk. Elle ajouta :
- Nous sommes des aventuriers, nous sommes venus proposer nos services afin de lutter contre les insectes géants qui attaquent cette ville.

Maître du Donjon

Posté le: Mar Juin 29, 2004 2:04 am 

La jeune femme jeta un regard inquisiteur à l'homme encapuchonné, puis son expression se détendit lorsqu'Areyna eut parlé. Elle sourit et s'empressa de répondre aux deux aventuriers.
- Je suis Oriane d'Osselieu, en effet, capitaine de la garde du Havre de Paix ! Entrez donc, nous nous entendrons mieux dans une pièce que dans ce couloir qui résonne !
Elle ouvrit la porte de fer et les précéda dans la pièce.
C'était une sorte d'armurerie, au milieu de laquelle trônait une grande carte posée sur une table en bois noir. Des râteliers disposés contre les murs comportaient épées, arcs et arbalètes, tandis que des armures métalliques étaient posées sur des mannequins. Un homme vêtu entièrement d'une longue robe noire se tenait près de la table, et sa large capuche empêchait de voir son visage. Quand il aperçut les deux jeunes gens, il se dirigea vers la sortie, glissant sur le sol de pierre tel un spectre.

- Au revoir, Oriane.
Sa voix caverneuse résonna dans le couloir et il disparut, avalé par l'ombre.
- Ainsi vous souhaitez travailler pour nous ? Je ne vous cacherai pas que nous avons un grand besoin de renforts, et que le moral des soldats est au plus bas... Mais ces abeilles monstrueuses sont très dangereuses, j'espère que vous en avez conscience, et je ne voudrais pas que vous vous fassiez tuer pour une poignée de pièces d'or !
Elle semblait ne pas avoir remarqué le départ de l'homme en noir, et avait parlé d'un ton égal, semblant plus attentive aux bruits qui parvenaient de l'extérieur qu'à ce qui l'entourait...

Areyna

Posté le: Mar Juin 29, 2004 5:20 pm 

Areyna observa les lieux avec intérêt. Elle frissonna lorsqu’elle vit l’homme en noir glisser sur le sol et elle se demanda qui il pouvait bien être. Elle pensa :
- Peut-être aurions-nous mieux fait d’écouter un peu leur conversation avant d’entrer… cet homme ne me dit rien qui vaille.
Elle écouta les paroles de mise en garde d’Oriane d’un air sérieux. Elle sembla pensive un moment puis lui dit :
- Je crois que nous sommes tous les deux prêts à nous battre contre ces insectes…
Elle regarda Schlagvuk comme pour avoir son approbation.
- …Mais dites-nous en un peu plus sur cette affaire je vous prie.

Schlagvuk

Posté le: Mer Juin 30, 2004 1:45 pm

Schlagvuk acquiesça. Puis il pensa :
"Eh bien, on dirait que mon style est répandu par ici... Entre personnes mystérieuses, on doit se comprendre... J'espère que c'est un devin lui aussi, nous pourrions, je pense, nous entendre..."
Puis il ne put se retenir:
"Hum, Dame Oriane... Qui est cet homme ?"

Maître du Donjon

Posté le: Ven Juil 02, 2004 11:35 pm

Oriane soupira.
"L'affaire est simple. Il y a quelque part dans cette forêt une colonie d'abeilles de taille gigantesque qui, pour des raisons mystérieuses, devient très agressive lorsqu'il fait chaud... Chaque année des mercenaires se proposent pour détruire leur essaim, et jusqu'ici personne n'est revenu. Et la vie de mes soldats est trop précieuse pour que je les envoie à une mort sûre ! Nous nous contentons donc de les maintenir hors du village, et les habitants ont pris l'habitude de s'enfermer chez eux dès que l'air devient trop lourd..."
Elle haussa les épaules, et Schlagvuk en profita pour lui parler du sombre personnage qui venait de les quitter.
"Oh ! C'est Falenndir, le magicien du village ! Il semble être d'une humeur sinistre en ce moment..."
Elle leva un sourcil et sourit, l'air amusé.

Areyna

Posté le: Sam Juil 03, 2004 1:20 am

Areyna réfléchit un moment :
- Une guêpe ou deux ce serait dans mes cordes mais tout un essaim !?

Elle jeta un regard inquiet vers Schlagvuk :
- Peut-être devrions-nous attendre les autres, Enigma, Laurelyn et Elnéo ? Ensemble nous aurions plus de chances de vaincre ces créatures.

Elle se tourna vers Oriane :
- Quoi qu’il en soit nous vous aiderons… Mais, je crois que je vais aller voir ce Falenndir, il paraît qu’en matière de magie c’est à lui qu’il faut s’adresser.

Areyna semblait de nouveau pensive :
- Avez-vous d’autres informations qui pourraient nous être utiles dans cette quête ? N’y a-t-il pas quelque chose que nous devrions savoir avant de partir affronter ces insectes géants ?

Schlagvuk

Posté le: Sam Juil 03, 2004 4:57 pm

Schlagvuk sourit, il fut ravi qu'un magicien puisse être aussi discret que lui. Et que lui aussi porte une longue robe noire avec une capuche....
Il enchaîna :

"Appartient-il à une école ??? Si oui, laquelle ?"
Schlagvuk était content qu'il puisse enfin se battre... Mais le fait qu'Areyna voulait attendre les autres ne le réjouit point. En effet, il avait accepté d'aller avec elle pour la protéger, car les premiers abords entre eux avaient été honorables. Mais il n'en devint pas pour autant un personnage plus sociable. L'idée de se retrouver dans une "bande" le fit grimacer. Combattre à leurs côtés tout au plus le rendit malade. Et lorsqu'Areyna lui demandit d'attendre les autres, il ne répondit point et détourna son regard.

Maître du Donjon

Posté le: Sam Juil 17, 2004 8:18 pm

Oriane hocha la tête.
"Vous trouverez la maison de Falenndir à l'autre bout de la rue. C'est une sorte de tour à l'écart des autres maisons..."
Elle fronça les sourcils et parut réfléchir.
"Je suppose que vous connaissez le principal danger que représentent ces insectes : leur venin, qui affaiblit considérablement et donne des vertiges pendant quelques heures. A forte dose, il peut même devenir mortel... Mais chez les abeilles c'est aussi un point faible : une fois que leur dard est coupé, elles meurent presque instantanément !
"Je sais aussi qu'elles craignent le feu : si vous devez vous arrêter en forêt pour la nuit, pensez à toujours entretenir un feu, ça les éloignera.
"Pour chaque dard que vous me ramènerez, je vous donnerai 5 pièces d'or. Si vous trouvez l'origine de ces troubles et la détruisez, vous aurez droit à une récompense bien plus grande : des pièces d'or, de fins coursiers ou de puissantes armes, ainsi que notre éternelle gratitude !"
Elle se redressa et son armure rouge scintilla à la lumière des torches. La jeune femme avait prononcé cette dernière phrase d'un ton machinal, comme si elle avait déjà maintes fois promis ces récompenses à des mercenaires qui ne seraient jamais venus les réclamer.
"Falenndir habite ce village depuis des dizaines d'années, et personne ici ne l'a vu s'y installer... Qui sait ce qu'il a appris lors de sa longue vie ! Je pense qu'il saura mieux que moi vous parler de ses compétences, car je ne connais de la magie que son aspect divin..."
Elle sourit, et Schlagvuk remarqua qu'elle portait autour du cou un médaillon en or, représentant une tête de loup au regard presque humain.

Schlagvuk

Posté le: Dim Juil 18, 2004 3:39 pm 

Schlagvuk réfléchit. Il avait déjà vu ce loup ou ce médaillon quelque part. Mais il ne savait pas où, et cela ne lui rappelait rien.
Il remercia la jeune dame et sortit sans attendre Areyna. Il voulait rejoindre Falenndir le plus rapidement possible, afin de se débarasser de cette tâche et de ramasser son butin. Epée reposée sur l'épaule droite, grimoire caché sous l'aisselle gauche, il franchit la porte sans un soupir, sans une hésitation.

Areyna

Posté le: Jeu Juil 29, 2004 7:38 pm

Areyna parut un peu surprise quand elle vit Schlagvuk s’en aller aussi vite. Elle haussa les épaules et sourit doucement l’air pensif.
Elle s’avança vers Oriane et lui serra la main énergiquement :

- Merci pour ces précieux conseils. Je vais de ce pas chez Falenndir mais sachez que vous pouvez compter sur moi en ce qui concerne les guêpes.

Areyna baissa le regard un bref moment et aperçut le médaillon d’Oriane. Elle pâlit tout à coup et murmura d’un air surpris :
- Un loup encore !…Déjà ce tableau à l’auberge m’a semblé des plus étranges… et l’aubergiste m’avait parlé du loup noir qui protège la ville.

Elle se reprit et ajouta sur un ton plus serein :
- Serait-ce l’emblème de votre village ? J’ai eu l’impression de l’avoir rencontré ce fameux loup en arrivant dans cette ville…

Maître du Donjon

Posté le: Ven Oct 08, 2004 11:55 pm

Oriane souhaita bonne chance à Schlagvuk avant que la porte de métal sombre se referme sur lui, produisant un bruit sec aux échos sinistres.

[Village]

La jeune femme sourit à Areyna, percevant son émoi.
"Oui, cet animal légendaire est devenu non seulement l'emblème du village, mais certains d'entre nous pensent qu'il est aussi l'avatar d'un puissant dieu de la Nature. Un temple fut construit à l'endroit exact où le fondateur du Havre de Paix, Fennrin, le rencontra, au sud du village actuel. Si le Loup s'est manifesté à vous, c'est peut-être un signe de sa confiance… Vous… A propos, je ne crois pas connaître votre nom !"
Elle considéra la magicienne avec intérêt, et Seth choisit ce moment pour voleter vers la fenêtre rendue opaque par le brouillard.
"Trop de silence… Trop d'obscurité…"
La voix anxieuse du familier s'immisça dans la tête de la magicienne, et elle ressentit, au-delà des murs de pierre, la présence d'une puissante magie ancienne…

<Sortir de la boule de cristal>